Nouvelles 2017-11-22T19:28:35+00:00

Nouvelles

Nouvelles

Communiqué de presse

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Nomination de Keith Martell, directeur général de la Banque des Premières Nations du Canada, au poste de président du Fonds en fiducie FIC

(OTTAWA, Ontario – 21 novembre 2017) – Aujourd’hui, le Fonds en fiducie de la fraternité des Indiens du Canada (FIC) a annoncé la nomination de Keith Martell au poste de président. Celui-ci a été officiellement nommé à ce poste dimanche 19 novembre 2017 lors d’une réunion du Comité exécutif de l’Assemblée des Premières Nations (APN), à Ottawa. Actuellement directeur général de la Banque des Premières Nations du Canada, Monsieur Martell possède une longue expérience dans le milieu des affaires.

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, a déclaré : « Au nom du Comté exécutif de l’APN, je souhaite la bienvenue à Monsieur Martell à son nouveau poste de président du Fonds en fiducie FIC. Nous sommes ravis d’accueillir une personne ayant autant d’expérience et de connaissances pour continuer le travail important et remarquable du Fonds en fiducie FIC. Nous tenons également à féliciter et à remercier le président sortant, Phil Fontaine, pour son dévouement et le travail de surveillance qu’il a accompli au Fonds en fiducie depuis 2015. Monsieur Fontaine a joué un rôle de premier plan dans la conclusion historique de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, qui a conduit à l’établissement du Fonds. Le Fonds en fiducie FIC est un héritage important laissé aux futures générations par tous les survivants des pensionnats indiens. »

Monsieur Martell a obtenu un baccalauréat en commerce à l’Université de la Saskatchewan en 1985 et a reçu un doctorat honorifique en droit de ce même établissement en 2016. Après avoir passé dix années à KPMG, il a travaillé au sein de la Federation of Saskatchewan Indian Nations (FSIN), en tant que directeur exécutif des finances et des relations financières, de 1995 à 2000.

Monsieur Martell est comptable professionnel agréé (CPA) et directeur financier autochtone agréé (DFAA). Il est aussi directeur de Potash Corporation of Saskatchewan Inc. et de River Cree Enterprises GP Ltd. et fiduciaire du Primrose Lake Settlement Trust. Résidant à Saskatoon (Saskatchewan), il est membre de la Première Nation de Waterhen Lake. Keith Martell a indiqué : « Je suis fier d’avoir été nommé à ce poste important et je compte travailler avec les autres fiduciaires à la réalisation des objectifs du Fonds en fiducie FIC. Étant donné que plusieurs membres de ma famille sont des anciens élèves des pensionnats indiens, j’ai toujours voulu venir en aide et rendre espoir aux survivants, qui ont vécu des expériences difficiles. Satisfaire la justice et ouvrir de nouvelles perspectives aux survivants et à leurs familles continueront d’être les principaux objectifs du Fonds en fiducie FIC, ainsi que les lignes directrices de mon travail en tant que président du Fonds en fiducie FIC. »

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007, la plus importante convention de règlement de l’histoire du Canada. Celle-ci a accordé une indemnisation aux survivants des pensionnats indiens en raison des expériences qu’ils ont vécues dans ces établissements. Des fonds sont mis à la disposition des citoyens, des gouvernements et des organismes métis et des Premières Nations dans le cadre d’un processus de présentation de demandes concurrentiel.

Communiqué de presse

Nouvelles

Nouvelles

Communiqué de presse

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le Fonds en fiducie FIC publie son rapport d’audit et son rapport annuel et présente des exemples de réussite

(OTTAWA, ONT. – le 19 septembre 2017) – Le Fonds en fiducie de la Fraternité des Indiens du Canada (FIC) a publié son rapport d’audit 2016-2017 et son rapport annuel 2016-2017. Dans ce dernier, il décrit les activités réalisées l’an dernier, y compris des exemples de réussite d’étudiants ayant reçu un financement, et mentionne des faits et des chiffres concernant son travail passionnant et constructif.

« L’année écoulée s’est avérée très accomplie, car l’organisation du Fonds en fiducie de la Fraternité des Indiens du Canada a continué d’évoluer et de se développer », a déclaré Nicole Callihoo, directrice exécutive du Fonds en fiducie FIC. « Le rapport annuel donne un aperçu des activités réalisées au cours de l’année, ainsi que du travail qu’il reste à faire. Nos réalisations et nos décisions en matière de financement sont indispensables pour accomplir notre vision et notre mission. Nous demeurons centrés sur notre objectif, à savoir de s’assurer que les anciens élèves des pensionnats indiens, leurs familles et tous les membres des Premières Nations et les Métis puissent bénéficier d’un appui pour leurs projets d’éducation pendant de nombreuses années. »

L’an dernier le Fonds en fiducie FIC a été en mesure d’investir dans divers programmes d’éducation communautaires et de contribuer aux études et au développement personnel de membres des Premières Nations et des Métis. Il s’agissait d’études universitaires ou collégiales, de formations professionnelles ou de formations et programmes axés sur la préservation, la réappropriation ou l’étude approfondie de l’histoire, des cultures et des langues des Premières Nations et des Métis.

En 2016-2017, le Fonds en fiducie FIC a accordé un appui financier à 1 219 particuliers et a approuvé et accordé 287 allocations pour des activités du domaine de l’apprentissage culturel et linguistique, 271 bourses d’entretien et 661 bourses d’études, par exemple des études postsecondaires.

Faits marquants de 2016-2017

  • Appui accordé à 1 070 survivants des pensionnats indiens pour la réalisation d’objectifs en matière d’éducation
  • Appui accordé à 661 étudiants de niveau postsecondaire
  • Approbation de 7,1 millions de dollars pour des activités éducatives de particuliers
  • Approbation de 1,29 million de dollars pour l’apprentissage culturel et linguistique de particuliers
  • Approbation de 5,07 millions de dollars pour les activités de financement d’organisations

Le rapport annuel mentionne les particuliers et les groupes de chaque région qui ont reçu un appui financier du Fonds en fiducie FIC pour poursuivre des études, parfaire des connaissances ou promouvoir des programmes d’éducation et de guérison. Les exemples de réussite de groupes portent sur la mise en place de programmes linguistiques, culturels et de guérison dans des communautés, qui ont réuni des jeunes, des adultes et des survivants des pensionnats indiens. Ces programmes soutenus par le Fonds en fiducie FIC consistaient à enseigner des traditions culturelles et cérémonielles dans le cadre d’activités et de camps culturels organisés dans la nature.

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007, la plus importante convention de règlement de l’histoire du Canada. Celle-ci a accordé une indemnisation aux survivants des pensionnats indiens en raison des expériences qu’ils ont vécues dans ces établissements. Des fonds sont mis à la disposition des citoyens, des gouvernements et des organismes métis et des Premières Nations dans le cadre d’un processus de présentation de demandes concurrentiel.

Les demandeurs doivent suivre un processus rigoureux et respecter des règles et des lignes directrices qui garantissent la pertinence, la responsabilisation et la transparence.

Communiqué de presse

EXEMPLES
DE RÉUSSITE

LE FONDS EN FIDUCIE FIC ANNONCE LE LANCEMENT DE SA RUBRIQUE WEB
« HISTOIRES DE RÉUSSITE »

« Je suis très honoré aujourd’hui de rendre hommage à ces onze particuliers et à ces dix groupes qui ont reçu un financement », a déclaré Phil Fontaine, président du Fonds en fiducie FIC. « Ils ont su faire profiter de nombreuses personnes des bienfaits de notre appui. Nous sommes ravis de constater que le Fonds en fiducie FIC contribue favorablement à la qualité de vie d’un grand nombre de Métis et de membres des Premières Nations de l’ensemble du Canada. »

Le fonds en fiducie FIC épaule des particuliers dans le cadre de diverses activités d’éducation et de formation. Certains parmi ceux mentionnés dans la rubrique « Histoires de réussite » ont suivi des programmes universitaires, tels qu’un doctorat ou une maîtrise, tandis que d’autres ont utilisé leur bourse d’entretien pour faire des études en langues autochtones ou suivre une formation professionnelle s’ouvrant sur une carrière, par exemple opérateur de machines lourdes.

Les groupes mentionnés dans Histoires de réussite ont élaboré et mis en œuvre des programmes linguistiques, culturels et de guérison dans leurs communautés et ont réuni des jeunes, des adultes et des survivants des pensionnats indiens dans des activités communes. Ces programmes avaient pour but de transmettre et d’enseigner des traditions culturelles et cérémonielles dans le cadre d’activités axées sur la nature et de camps culturels.

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007, la plus importante convention de règlement de l’histoire du Canada. Celle-ci a accordé une indemnisation aux survivants des pensionnats indiens en raison des expériences qu’ils ont vécues dans ces établissements. Des fonds sont mis à la disposition des citoyens, des gouvernements et des organismes métis et des Premières Nations dans le cadre d’un processus de présentation de demandes concurrentiel.

Pour découvrir les Histoires de réussite, veuillez visiter notre site Web à www.nibtrust.ca.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Nicole Callihoo, M.A.P.
Directrice de programmes, Fonds en fiducie FIC
1-888-268-0520, poste 238
ncallihoo@nibtrust.ca

LE FONDS EN FIDUCIE FIC ANNONCE LES GROUPES/DEMANDEURS DONT LES PROGRAMMES CONTRIBUANT À LA GUÉRISON ET À LA RÉCONCILIATION ONT ÉTÉ 

PROPOSITIONS APPROUVÉES DES GROUPES ET ORGANISATIONS (2017-2018)

Le président du Fonds en fiducie FIC, Phil Fontaine, a déclaré : « Je suis heureux d’annoncer aujourd’hui, au nom du conseil d’administration du Fonds en fiducie FIC, que nous avons approuvé les demandes de financement de 87 groupes et organisations qui offriront des programmes culturels et de guérison aux membres de communautés de l’ensemble du Canada. Le Fonds en fiducie FIC a reçu plus de 200 demandes d’organisations, de communautés, de centres culturels et d’établissements d’enseignement des Métis et des Premières Nations. Ces programmes sont destinés à revitaliser les langues, la culture et la guérison. Ils seront offerts dans nos communautés, les provinces et à l’échelle nationale. De plus, nous sommes ravis d’annoncer l’approbation de quatre programmes nationaux destinés à contribuer à la réconciliation. »

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007 – la plus importante convention de règlement de l’histoire du Canada, qui a accordé une indemnisation aux survivants des pensionnats indiens en raison des expériences qu’ils ont vécues dans ces établissements. Des fonds sont mis à la disposition des citoyens, des gouvernements et des organismes métis et des Premières Nations dans le cadre d’efforts de guérison et de réconciliation.

Monsieur Fontaine a ajouté : « C’est la deuxième année que le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds à des organisations des Métis et des Premières Nations, en tant que résultat direct des efforts des survivants des pensionnats indiens, des dirigeants des Premières Nations et de toutes les parties de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Nous remercions tous les groupes et toutes les organisations qui ont présenté une demande, et nous comptons en examiner d’autres en vue d’un financement. »

L’appel pour des demandes individuelles est maintenant ouvert et la date limite est le 2 juin 2017 à 17 h, heure normale de l’Est.

Pour obtenir plus de renseignements ou consulter la liste des groupes et organisations dont le projet a été approuvé, veuillez visiter www.nibtrust.ca.

Renseignements :
Nicole Callihoo, M.A.P.
Directrice du programme, Fonds en fiducie FIC
1-888-268-0520, poste 238
ncallihoo@nibtrust.ca

Le Fonds en fiducie FIC annonce les demandes de particuliers acceptées qui favoriseront la guérison et la réconciliation 

Les demandes de particuliers acceptées à l’issue de la première phase de financement concernent tant des programmes de revitalisation culturelle et linguistique, dont l’apprentissage de sa propre langue, que des programmes de bourse d’études, de certificat ou de formation et de soutien aux étudiants.

« Au nom du Comité des fiduciaires du Fonds en fiducie FIC, je suis heureux d’annoncer la première phase de financement des demandes de particuliers », a déclaré Phil Fontaine, président du Fonds en fiducie FIC. « Les plus de 6000 demandes reçues prouvent que les activités et projets axés sur la guérison et la réconciliation suscitent un très grand intérêt dans l’ensemble du pays. Les demandeurs retenus pourront suivre un large éventail de programmes de formation et d’apprentissage, y compris apprendre leur propre langue et leurs traditions cérémonielles. Ces fonds changeront la vie des personnes subissant les séquelles des pensionnats indiens. »

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement sur les pensionnats indiens de 2007, la plus importante convention de règlement de l’histoire du Canada. Celle-ci a accordé une indemnisation aux survivants des pensionnats indiens en raison des expériences qu’ils ont vécues dans ces établissements. Des fonds sont maintenant mis à la disposition des citoyens, des gouvernements et des organismes métis et des Premières Nations par l’intermédiaire d’un processus concurrentiel basé sur la présentation de demandes.

« L’appui fourni par le Fonds en fiducie FIC découle directement des efforts acharnés déployés par les survivants des pensionnats indiens, les dirigeants des Premières Nations et toutes les parties de la Convention de règlement sur les pensionnats indiens. Je suis fier de prendre part à la poursuite de ces efforts de réconciliation », a ajouté Monsieur Fontaine, président du Fonds en fiducie FIC. « Nous remercions tous les particuliers qui ont présenté une demande et nous comptons proposer d’autres possibilités de financement durant les années à venir. »

Nous avons prévu de lancer un appel de demandes de groupes plus tard cette année.

Le Fonds en fiducie FIC soutient les programmes d’éducation dispensés par des établissements d’enseignement, des centres culturels, des organismes, des communautés et des particuliers ou des groupes.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter www.nibtrust.ca.

Renseignements :
Nicole Callihoo
Directrice des programmes, Fonds en fiducie FIC
1-888-268-0520 (poste 238)
ncallihoo@nibtrust.ca

LE FONDS EN FIDUCIE FIC ANNONCE LES PROJETS DE GROUPE RETENUS POUR LA GUÉRISON ET LA RÉCONCILIATION ET ENCOURAGE DE NOUVELLES PROPOSITIONS 

PROPOSITIONS APPROUVÉES POUR DES PROJETS DE GROUPE AUTOMNE 2016

Les propositions retenues dans le cadre de cette première ronde de projets de groupe portent sur une gamme de programmes allant de la revitalisation linguistique et culturelle, y compris des cercles et des camps d’enseignement de guérison culturelle, au soutien aux étudiants, à la formation et à l’octroi de bourses.

Le Fonds en fiducie FIC alloue des fonds conformément à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007 – la convention de règlement la plus importante dans l’histoire canadienne, en vertu de laquelle les survivants des pensionnats indiens ont été indemnisés à la suite de cette épreuve. Les fonds sont mis à la disposition des citoyens, des organisations et des gouvernements métis et des Premières Nations dans le cadre des efforts de guérison et de réconciliation.

« Au nom des fiduciaires qui administrent le Fonds en fiducie FIC, il me fait plaisir d’annoncer cette première ronde de financement de groupe qui permettra d’appuyer des programmes de guérison pour nos citoyens et nos communautés », a déclaré le président du Fonds, Phil Fontaine. « Le soutien offert par le Fonds en fiducie FIC est directement le fruit des efforts inlassables des survivants des pensionnats indiens, des dirigeants des Premières Nations et de toutes les parties à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, et je suis extrêmement fier de prendre part à la poursuite de ces efforts de réconciliation. Nous remercions tous ces groupes, institutions et organisations qui ont soumis des propositions, et nous nous réjouissons à l’idée des nouvelles occasions de financement à venir au cours de l’année. »

Deux autres appels de propositions sont prévus plus tard cette année, tant pour des propositions individuelles que des propositions de groupe.

« Nous sommes impatients de recevoir des propositions supplémentaires pour soutenir la réussite individuelle ainsi que le financement de nouveaux programmes cette année et dans le futur », a poursuivi Phil Fontaine. « À l’heure où le besoin de réconciliation fait l’objet d’une actualité sans précédent dans ce pays, une formidable occasion est offerte aux survivants, à leurs familles et à des communautés entières de rétablir les liens avec nos langues et nos cultures, et de prospérer grâce à une éducation et une formation adéquates. »

Le Fonds en fiducie FIC soutient des programmes éducatifs dispensés par des institutions d’éducation, des centres culturels, des organisations, des communautés, des groupes et(ou) des citoyens.

Pour de plus amples informations, notamment en ce qui concerne les projets de groupe retenus en vue d’un financement, veuillez consulter la liste ci-jointe ou www.nibtrust.ca.

Pour plus de renseignements :

Nicole Callihoo
Directrice des programmes, Fonds en fiducie FIC
1-888-268-0520, poste 238
ncallihoo@nibtrust.ca